Informations

Les métiers de la naturopathie

Si un jour vous demandez à un naturopathe de vous expliquer ce qu’il fait dans la vie, il vous répondra qu’il s’occupe de l’être humain dans sa globalité. En effet, comme on se plait tant à le revendiquer, il existe autant de naturopathes que de façon de pratiquer et nous allons nous atteler à faire le point dans cet article.

1. Les points communs

Premièrement, la naturopathie est une pédagogie de de bien-être qui vise deux objectifs majeurs : la prévention et l’éducation. En tant que naturopathe, on se définit très souvent comme « éducateur en hygiène de vie ». Une de nos missions consiste à rendre nos consultant.es autonomes dans leur quête d’équilibre.

De fait, le but de la naturopathie est d’optimiser la vitalité globale de l’individu, en soutenant les fonctions et réactions de l’organisme, en le stimulant par sa force vitale et la nature.
Deuxièmement, que l’on pratique les techniques de sophrologie, de réflexologie, de massage, d’iridologie ou tant bien d’autres, notre maître mot à toutes et à tous est l’holisme.
On ne peut définir la naturopathie par les techniques que l’on exerce. En effet, certain.es consultant.es sont à la recherche de techniques précises mais la majorité est à la recherche d’écoute et de solutions.
Enfin, un autre point commun est la philosophie, les naturopathes ont pour référence commune

Hippocrate. Les principes majeurs que l’on en retient sont les suivants :

• D’abord ne pas nuire
• Agir en prévention plutôt qu’en réaction.
• Travailler sur la cause plutôt que sur les symptômes
• Avoir une vision holistique
• Eduquer aux principes de la d’hygiène de vie
• Une bonne vitalité ne se définit pas seulement par l’absence de maladie

2. Ce qui les distingue

Ce qui distingue les naturopathes sont justement les pratiques qu’ils exercent. On l’observe selon deux angles :

 Les techniques :

o Aromathérapie : « Technique utilisant des composés aromatiques des plantes, la plupart du temps sous forme d’huiles essentielles (très souvent obtenues par distillation), dans une optique de prévention et de soulagement de certains troubles ainsi que de bien-être et d’apaisement. »

o Phytothérapie : « Méthode ancestrale basée sur l’utilisation des propriétés pharmacologiques naturelles des molécules contenues dans les plantes. »

o Réflexologie : Cette technique issue de la médecine traditionnelle chinoise repose sur l‘application de pression sur des zones dites « réflexes » du pied, des oreilles, des mains… reliées à la partie du corps ou de l’organe qui fait souffrir le consultant.

o Sophrologie : « Méthode exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation) »

o Hydrologie : « Cette technique peut être utilisée en interne comme en externe. L’eau améliore les échanges cellulaires en mobilisant nos humeurs : sang, lymphe, liquide extra-cellulaire. »

o Iridologie : « Etude de la partie colorée de l’œil, l’iris, pour apprécier l’état global d’une personne. »

o Et tant d’autres…

Toutes ces techniques sont issues de formations spécifiques et/ou d’affinité personnelle de votre naturopathe. Elles ont toutes pour objectif de vous aider à atteindre votre équilibre et elles tendent toutes dans la même direction : les principes majeurs d’Hippocrate.

Les spécialités : certain.es sont spécialistes du sommeil, d’autres du cycle féminin et/ou de la fertilité, d’autres encore de nutrition… Dans ce cas, votre naturopathe est reconnu dans certains domaines et les maitrise particulièrement bien. Si cela répond à votre problématique vous êtes sûr de tomber sur le ou la spécialiste de votre région !

3. Ce que ne seront jamais les naturopathes

Parce que oui, même en ayant une palette de techniques et de spécialités très vaste et riche, votre naturopathe ne se substituera jamais à votre médecin !
L’actualité nous l’a rappelé récemment, un naturopathe n’est pas et ne sera jamais un gourou…
Alors, pour vous assurer de l’éthique de la personne que vous rencontrez, vous pouvez suivre ces

quelques conseils :

• Assurez-vous que votre naturopathe est rattaché à un syndicat professionnel.
• Qu’il ne se revendique pas être une médecine alternative ou pseudo-médecine, demandez-lui ce qu’il pense de la médecine conventionnelle si vous avez un doute.
• Qu’il ne vous conseillera jamais d’arrêter un médicament ou traitement sans l’avis formel de votre médecin
• Vérifiez sur ses réseaux sociaux ou blog qu’il ne revendique pas des méthodes de guérison tenant de la croyance

A retenir : le naturopathe ne prescrit pas de traitement et ne pose pas de diagnostic.
En conclusion, la naturopathie ne se substitue pas à la médecine allopathique, mais accompagne les consultants dans leur recherche d’équilibre. Le mot qui définit le mieux la naturopathie est donc le mot « holisme ».

Dans les prochains mois, nous aborderons toutes les techniques spécifiques de la naturopathie dans des articles dédiés. Nous ne pouvons que vous inviter à rester connectés !

Pour connaitre les pros de la Naturopathie c’est ici http://annuaire.syndicat-naturopathie.fr/

Gwenola Le Roux
Naturopathe en partie à Compiègne et principalement en distanciel, je suis spécialisée en diététique/nutrition et très animée par le sport. Je suis également très active sur les réseaux sociaux, notamment sur mon compte Instagram @Gwen_naturo.
Mon site internet : https://gwenolanaturopathe.fr