Non classé

CBD : Qu’est-ce que c’est ?

Le CBD abréviation de terme « cannabidiol » est une molécule faisant partie de la famille des cannabinoïdes présente dans le plant de chanvre (dont on tire la résine de cannabis). À l’instar du THC (composant psychoactif du cannabis), c’est une substance active. On le trouve toutefois en quantités moindres que le THC (entre 0.6 et 1 %, contre 12 à 25 % pour le THC), notamment en raison des choix de production faits ces dernières décennies. Les variétés de chanvre médicinal sont choisies en fonction de leur teneur en CBD entre 1 et 6% et sont étroitement contrôlées.
Il existe deux procédés d’extractions du CBD pour permettre de répondre aux différents besoins. Toute la plante est utilisée (racines, les tiges, les fleurs et les feuilles). Ils subissent d’abord un procédé de pressage puis pulvérisés ou lavés à la machine, pour en extraire les huiles de la plante.
Ensuite soit l’huile est conservée telle quelle et on l’appelle CBD à spectre complet. L’huile ainsi obtenue aura un fort goût de « chanvre » et sera de couleur foncée. Cette dernière contiendra également 0,3%, ou moins, de THC.

Soit après extraction, le composé THC est séparé et éliminé entièrement. Cela permet d’obtenir un produit possédant une grande gamme de cannabinoïdes, au-delà du CBD sans aucune trace de THC. Il faut savoir que de nombreuses personnes se retrouvent dans une situation de santé où ils ne peuvent pas ingérer de THC, de ce fait, les produits à large spectre sont fortement appréciés. 

Les effets

Dans l’organisme, le CBD n’a pas d’effet planant mais agit sur le système nerveux en optimisant la réponse naturelle à la douleur, mais aussi aux angoisses et à l’anxiété. 
Cette substance est d’autant plus efficace qu’elle fonctionne comme un prolongement des propres défenses naturelles de notre système nerveux. Si les cannabinoïdes nous font de l’effet, c’est parce que le corps humain possède les récepteurs adaptés et qu’il produit lui-même une sorte de THC naturelle, dans des concentrations toutefois très limitées. On parle de « récepteurs CB1 » (surtout présents dans le cerveau et le système nerveux central) et « CB2 » (essentiellement installés dans les organes périphériques et dans les cellules liées au fonctionnement du système immunitaire).

Nous n’avons pas d’études cliniques en France pour mettre en avant les effets du CBD certains professionnels soignants ont pu mettre en avant les bénéfices pour apaiser des affections ou des effets d’affections en complément de traitements médicamenteux plus traditionnels :

  • Les douleurs
  • Les inflammations
  • Les nausées et vomissements consécutifs à la chimiothérapie
  • Les crises d’angoisse
  • L’anxiété
  • La Fibromyalgie
  • Les maladies cardiovasculaires
  • L’épilepsie

Les effets du CBD en tant que médicaments sont aussi connus pour soulager des effets indésirables de traitements de certaines maladies (toujours sur conseil médical) : 

  • Certaines affections mentales (schizophrénie…)
  • Le cancer
  • L’alcoolisme

Le CBD demeure donc un complément de la médecine conventionnelle pour accompagner des pathologies conséquentes souvent douloureuses et invalidantes. 

Différentes formes de consommation du CBD

Il n’y a pas d’étude qui fixe officiellement un dosage mais il est conseillé de demander l’avis de votre professionnel de santé car il existe différentes concentration et ratio (CBD/THC) qui ont chacun leurs propres effets. Mais cela dépend des personnes, de leur état de santé et de leur sensibilité aux cannabinoïdes. De plus, les chiffres varient en fonction des distributeurs et des laboratoires. 

Il est également important de suivre les indications inscrites sur l’étiquette de votre produit.
La forme de consommation du CBD définit sa capacité d’action, son efficacité et sa durée.
Par ordre d’efficacité : 

  • Huile (en gouttes, sous la langue) : 
  • Vaporisation 
  • Plat cuisinés, boisson (infusion de fleurs séchées), gélules 
  • Lotions, crèmes
  • Cosmétiques

Contre-indications

Comme tous les produits à base de plantes, du moment où ils interagissent avec notre cerveau et notre corps, tout le monde ne peut pas les consommer (en interne comme en externe). En fonction de votre état de santé, de vos traitements, de votre sensibilité, etc.
Bien que les compléments alimentaires à base de CBD fleurissent sur le marché et que chaque intervenant en vante les mérites, force est de constater que peu d’études ont été réalisées pour en valider les effets probants pour affirmer ou non de potentiels effets délétères. En revanche d’autres études scientifiques sur les neuromédiateurs, sur différentes molécules médicamenteuses… permettent de mettre en lumière de possibles interactions entre molécules et ainsi par prudence lister un certain nombre de contre-indications :

  • Les médicaments pour les crises d’épilepsie et les convulsions
  • Les traitements antidépresseurs (ISRS), 
  • Les remèdes contre le rhume et la grippe,
  • Les analgésiques (opioïdes), 
  • Les médicaments pour la tension artérielle, 
  • Les médicaments anti-sommeil

Et il en existe surement d’autres…

Dans tous les cas, demandez toujours l’avis d’un professionnel de santé.

Soyez prudent et bienveillant avec vous-même !!

Législation

Le CBD n’est plus considéré comme produit stupéfiant et autorisé à la vente depuis le 19 novembre 2020. Mais pas pour les fleurs. Depuis quelques mois, la réglementation est en cours de réécriture. Elle prévoit que « l’autorisation de culture, d’importation, d’exportation et d’utilisation industrielles et commerciales du chanvre » soit « étendue à toutes les parties de la plante », sous réserve que sa teneur en THC – la molécule psychotrope du cannabis – ainsi que celle des produits finis soient inférieures à 0,2 %, ont indiqué à l’AFP les services du Premier ministre. 
Il est conseillé d’acheter des produits à base de CBD auprès de fabricants, revendeurs ou laboratoires validés par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), afin de demeurer dans le cadre légal et réglementaire français. En effet, n’oublions pas que le plant de chanvre utilisé doit avoir reçu au préalable une autorisation réglementaire.

Également, il est vivement conseillé d’acheter des produits à base de CBD, garantis sans THC ; non seulement pour limiter les effets secondaires mais aussi en cas de contrôle de consommation de cannabis, des traces de THC pourraient être détectées et l’infraction de conduite sous emprise de stupéfiant n’a pas de taux minimum pour être caractérisée.
En conséquence, soyez particulièrement vigilant et attentif à la composition des produits achetés et à votre consommation.

Emilie Bardiau

Logo du marchand

 

 

Le SPN n’a pas à ce jour de laboratoire partenaire à conseiller spécialisé dans le CBD. Mais sachez que notre commission laboratoire partenaire est disponible pour étudier des candidatures. 

Nous avons un laboratoire partenaire qui  propose un complexe comprenant du CBD

https://www.copmed.fr/fr/vitamines-mineraux-antioxydants-super-nutriments/451-cbd.html