Informations

L’IMPORTANCE DE LA MASTICATION

 

L’IMPORTANCE DE LA MASTICATION

« Mâche avant d’avaler ! »

« Ne mange pas si vite ! »

« Tu as un train à prendre ? »….

On a tous entendu ces injonctions/questions parentales à table pendant notre enfance. Mais si ces recommandations sont de l’ordre du bon sens, on ne nous a jamais réellement expliqué le pourquoi.

En effet, pourquoi n’est-il pas recommandé de manger trop vite ?

Pourquoi est-il préférable de bien mâcher ses aliments avant de les avaler ?

Qu’est ce que ça veut dire « manger en conscience » ?

Tout d’abord, la nature étant bien faite, elle nous a donné des dents, dont entre 8 et 12 molaires (12 avec les 4 dents de sagesse, 8 si on n’a pas été sage…), qui sont faites comme nous le savons tous pour mâcher.

Nous avons donc le matériel pour…

La mastication est essentielle, mais malheureusement trop négligée voire bâclée. Serait-ce la faute à nos vies stressantes qui nous font prendre de mauvaises habitudes ?

La bonne nouvelle, c’est qu’une mauvaise habitude c’est comme tout, ça peut être changé avec un peu de bonne volonté. Et en ce qui concerne ce sujet, c’est tout ce dont vous aurez besoin afin de « bien mâcher », avec de nombreux bénéfices à la clef.

Pourquoi est-il préférable de ne pas manger trop vite, et de bien mâcher ses aliments avant de les avaler ?

Il faut savoir que notre bouche produit 2 types de salive :

  •              celle produite à l’avant de la bouche, destinée à humidifier la bouche et les aliments
  •             celle produite au fond de la bouche, plus visqueuse, destinée à lubrifier leur passage

Outre son travail d’humidification, notre salive contient des enzymes, les amylases, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans notre organisme.

Ces amylases sont importantes : elles vont commencer immédiatement le travail digestif, en transformant notamment les molécules d’amidon (contenues dans les pâtes, le pain, les pommes de terre…) en glucose. Faites l’expérience : mâchez longuement un morceau de pain, et vous verrez, vous finirez par en sentir le goût sucré !

 

Donc si on ne mâche pas suffisamment, on ne produira pas assez d’enzymes salivaires pour procéder à cette première transformation, et donc à faciliter les étapes postérieures de la digestion. CQFD!

On ne le sait pas forcément, mais la digestion commence déjà dans la bouche, à partir du moment où les aliments y entrent !

Manger en conscience, qu’est-ce que c’est?

Lorsqu’on mange en conscience, on est à l’écoute de notre corps, de nos sensations, de notre faim et de notre sentiment de satiété.

Lorsque l’on mange trop vite, on a tendance à trop manger, car notre corps n’a pas le temps de comprendre qu’il est entrain de se nourrir. Il n’a donc pas non plus le temps de réaliser qu’il a assez mangé, et de nous envoyer le message de satiété qui correspond.

De même lorsqu’on mange en faisant autre chose, comme regarder la télévision par exemple, on est plus concentré sur son écran que sur son assiette, donc si notre corps nous dit qu’il n’a plus faim, on ne l’entend pas. On fait la sourde oreille et on continue à manger.

Résultat : on mange trop ! Si en plus on mange trop vite, on a là un combo gagnant !

Cela vous est-il déjà arrivé d’être interrompu.e pendant votre repas, par un coup de fil par exemple ? Avez-vous remarqué qu’après avoir raccroché, vous n’avez plus faim ? C’est tout simplement que le temps de cette conversation téléphonique, votre corps a eu le temps de dire à votre cerveau qu’il n’avait pas besoin de plus !

Cela démontre qu’une bonne mastication et une prise de repas en conscience permettent une meilleure reconnaissance des signaux de faim et de satiété, et donc d’éviter l’ingestion d’aliments superflus.

Afin de mieux comprendre, la mastication est un des facteurs qui va déclencher la satiété. Le fait de mâcher provoque après 15 à 20 minutes la libération par le cerveau d’un neurotransmetteur appelé histamine, qui va dire au cerveau que nous n’avons plus faim, et qu’il est temps d’arrêter de manger. Nous pouvons donc en tirer la conséquence que plus on mâche, moins on a faim. Cerise sur le gâteau (bien mâché) : l’histamine augmente également le métabolisme des lipides, et donc permet d’éliminer davantage !

 

Il faut donc prendre son temps pour manger. Idéalement, le repas doit être un moment convivial, de partage, au cours duquel on mâche ses aliments correctement et en conscience, en prenant le temps de poser ses couverts entre chaque bouchée, en savourant ses aliments et en écoutant son corps.

 

Cependant nos rythmes de vie ne nous permettent pas toujours ces prises de repas idéales. Pour beaucoup la pause déjeuner se résume à un repas rapide pris devant un écran d’ordinateur, ou un sandwich pris dans la voiture. S’il est difficile de faire autrement, retenez au moins simplement de mâcher vos aliments, de manière à ce qu’ils se transforment en une sorte de bouillie dans votre bouche, et délaissez votre écran ne serait-ce que 15 minutes pour profiter de ce moment de pause qu’est le moment du repas.

Quels sont les bénéfices d’une bonne mastication ?

Ils sont nombreux, mais pour n’en citer que quelques uns :

  •             la redécouverte des saveurs des aliments
  •             une meilleure digestion
  •             moins de ballonnements
  •             une meilleure gestion du poids
  •             une amélioration de l’hygiène buccale (plus de production de salive = moins de plaque dentaire)

C’est une habitude facile à mettre en place, avec de nombreux bienfaits, dont il serait dommage de se priver.

Alors, on s’y met?

Alice Mazuet – Nature & Reflex’

Réflexologue

Praticienne Hygiène de vie & Naturopathie

www.natureetreflex.com

Vous êtes a la recherche d’un professionnel en Naturopathie ou vous souhaitez en savoir plus :

https://syndicat-naturopathie.fr/actualites/